Coronavirus: les autorités sanitaires alertent contre un excès de prescriptions d’antibiotiques, confirmant ainsi le besoin pour des approches préventives telles que DAV132.

Coronavirus: les autorités sanitaires alertent contre un excès de prescriptions d’antibiotiques, confirmant ainsi le besoin pour des approches préventives telles que DAV132.


Back to news page

Coronavirus: les autorités sanitaires alertent contre un excès de prescriptions d’antibiotiques, confirmant ainsi le besoin pour des approches préventives telles que DAV132.

La Direction générale de la Santé, s’appuyant sur un avis du Haut conseil scientifique, a lancé l’alerte lundi via un communiqué : trop d’antibiotiques sont prescrits pour traiter le coronavirus ou le prévenir. Or, ces médicaments sont inutiles en-dehors des formes les plus graves de la maladie. […]

Des conséquences potentiellement néfastes
“En dehors de la présence de signes de gravité, il n’est pas nécessaire de prescrire une antibiothérapie, que ce soit en préventif ou en curatif, chez les patients atteints de Covid-19”, poursuit la DGS.
Les conséquences de la prise superfétatoire d’antibiotiques pourraient même s’avérer néfastes pour la santé du patient, préviennent encore les autorités sanitaires: “Les prescriptions inutiles d’antibiotiques exposent les patients à des effets indésirables, dont un impact sur la flore microbienne (le microbiote) et une augmentation du risque d’antibiorésistance.”

Article complet disponible ici

Cet article confirme notamment le besoin pour des approches préventives telles que DAV132 !